Mieux concevoir

Faire de l'écoconception d'emballages la norme pour les entreprises au Québec

Enjeu

Trop de produits emballés sont encore conçus sans tenir compte de notre système de récupération et de recyclage.

Les bonnes pratiques qui permettent d’augmenter la recyclabilité des emballages sont souvent méconnues des entreprises. Ce sont pourtant elles qui mettent en marché la matière qui se retrouvera dans notre bac de récupération et ultimement, dans les centres de tri.

Une collaboration est essentielle pour mettre en marché des emballages écoresponsables.

Testez vos connaissances

74 %
20 %
52 %

Savez-vous quelle est la proportion de matières qui parviennent vraiment à être recyclées et intégrées dans de nouveaux produits?

Vous êtes visionnaire !

À l’heure actuelle, 52 % de la matière mise dans le bac de récupération est transformée en de nouveaux produits, mais tout comme vous, on en voudrait plus! Notre rêve? Que 100 % des matières recyclables aient une nouvelle vie.

On se porte mieux que ça !

L’industrie du recyclage n’est pas si mal en point que ça. À l’heure actuelle, 52 % de la matière déposée dans le bac de récupération est transformée en de nouveaux produits. Ce n’est pas si mal, mais on peut faire bien mieux. Notre rêve? Que 100 % des matières recyclables aient une nouvelle vie.

En plein dans le mile !

L’industrie du recyclage n’a pas de secret pour vous. C’est en effet un peu plus de la moitié des matières déposées dans le bac de récupération qui trouvent de nouvelles vies en étant intégrées dans la production de nouveaux produits. C’est un bon début, mais on peut faire mieux. Notre rêve? Que 100 % des matières recyclables aient une nouvelle vie.

Solution

L’écoconception d’emballage doit devenir la norme.

En devenant responsable de la matière mise en marché, les entreprises devront prendre les moyens pour produire des emballages écoconçus, notamment en : utilisant des matières recyclables, incorporant des matières recyclées pour favoriser l’économie circulaire et diminuant le suremballage

Grâce à cet effort, les emballages demeureront pratiques et sécuritaires, tout en étant réellement recyclables. Cela réduira considérablement leur impact environnemental.

De meilleurs emballages pour demain

  • 01

    Outiller les entreprises afin de démocratiser l’écoconception d’emballages

  • 02

    Récompenser les entreprises qui font des bons choix d’emballages grâce à une tarification écomodulée

  • 03

    Élaborer des lignes directrices d’écoconception et de recyclabilité pour l’ensemble de l’industrie

Étude de cas

Quiz

Distinguer le vrai du faux sur l'écoconception d'emballages.

La réduction de l'emballage est toujours souhaitable.

Désolé !

L’utilité première d’un emballage est de protéger ce qu’il contient. Une réduction trop importante de l’emballage peut mener à du sous-emballage et peut contribuer aux bris de produits et au gaspillage alimentaire; des pertes qui ont plus d’impacts environnementaux que l’emballage lui-même. Tout est une question d’équilibre!

Bravo !

L’utilité première d’un emballage est de protéger ce qu’il contient. Une réduction trop importante de l’emballage peut mener à du sous-emballage et peut contribuer aux bris de produits et au gaspillage alimentaire; des pertes qui ont plus d’impacts environnementaux que l’emballage lui-même. Tout est une question d’équilibre!

Distinguer le vrai du faux sur l'écoconception d'emballages.

Les emballages faits de carton sont toujours plus bénéfiques pour l'environnement que ceux faits de plastique.

Désolé !

Bien que le remplacement des contenants de plastique par des emballages de carton semble une bonne solution, ce n’est pas toujours le cas. Dans certains contextes, la conservation du produit nécessite une barrière contre l’air ou l’humidité. L’emballage de carton doit alors être laminé d’une couche de plastique agissant comme barrière, ou encore les fibres doivent être traitées pour assurer cette fonction. La combinaison de matériaux ainsi obtenue les rend impossibles à séparer et complique grandement les activités de récupération et de recyclage. Bref, il n’y a jamais de solution parfaite en écoconception. Mieux vaut avoir une vision globale des impacts avant de prendre des décisions.

Bravo !

Bien que le remplacement des contenants de plastique par des emballages de carton semble une bonne solution, ce n’est pas toujours le cas. Dans certains contextes, la conservation du produit nécessite une barrière contre l’air ou l’humidité. L’emballage de carton doit alors être laminé d’une couche de plastique agissant comme barrière, ou encore les fibres doivent être traitées pour assurer cette fonction. La combinaison de matériaux ainsi obtenue les rend impossibles à séparer et complique grandement les activités de récupération et de recyclage. Bref, il n’y a jamais de solution parfaite en écoconception. Mieux vaut avoir une vision globale des impacts avant de prendre des décisions.

Distinguer le vrai du faux sur l'écoconception d'emballages.

Il est toujours préférable d’offrir des produits en vrac plutôt que des produits emballés.

Désolé !

On ne le répétera jamais assez : l’emballage a une fonction bien précise, soit de protéger et de préserver le produit. Un produit altéré ou brisé parce qu’il n’a pas été protégé adéquatement aura plus d’impacts sur l’environnement qu’un emballage approprié. Ainsi, dans l’offre d’aliments en vrac, il est essentiel de penser à la conservation des produits périssables et à leur protection contre l’humidité, l’oxygène, la lumière et les multiples contaminants. Les manipulations fréquentes représentent aussi des enjeux d’hygiène importants. Selon le contexte, le choix d’emballages consignés ou réutilisables peut présenter davantage de bénéfices que l’offre en vrac pure et dure.

Bravo !

On ne le répétera jamais assez : l’emballage a une fonction bien précise, soit de protéger et de préserver le produit. Un produit altéré ou brisé parce qu’il n’a pas été protégé adéquatement aura plus d’impacts sur l’environnement qu’un emballage approprié. Ainsi, dans l’offre d’aliments en vrac, il est essentiel de penser à la conservation des produits périssables et à leur protection contre l’humidité, l’oxygène, la lumière et les multiples contaminants. Les manipulations fréquentes représentent aussi des enjeux d’hygiène importants. Selon le contexte, le choix d’emballages consignés ou réutilisables peut présenter davantage de bénéfices que l’offre en vrac pure et dure.

L’écoconception d’emballages : une démarche à la portée de tous